Le Laboratoire

Le mot de la direction

Le CERMAV, unité de recherche du CNRS (UPR 5301) fête ses 50 ans en 2016. Durant ce demi-siècle, quatre directeurs se sont succédés et ont su faire évoluer les axes de recherche de cette unité de recherche. Les thématiques historiquement centrées sur les polysaccharides végétaux d'importance économique (cellulose et amidon) se sont diversifiées et couvrent désormais différentes domaines des glycosciences modernes, que ce soit vers la synthèse ou biosynthèse d’oligosaccharides biologiquement actifs, les utilisations de la biomasse, les matériaux nanocomposites ou les glycopolymères.

Le CERMAV est leader dans les glycosciences en Europe et les activités des cinq équipes de recherche, dans différents aspects des glycosciences, répondent ainsi aux grands défis sociétaux dans les domaines de la santé humaine, des énergies émergentes et des matériaux pour les nouvelles technologies. En outre, l’unité apporte une contribution importante à la formation par la recherche pour préparer les étudiants et les jeunes chercheurs vers le monde professionnel, industriel et académique.

Depuis janvier 2016, une nouvelle équipe est en place à la direction de cette unité CNRS, avec un partenariat fort avec la nouvelle Université Grenoble Alpes. La participation du CERMAV dans l’Institut de Chimie Moléculaire de Grenoble, l’implication dans les projets du Carnot PolyNat et du Labex Arcane, ainsi que la collaboration avec les grands instruments et autres acteurs de la recherche grenobloise sont les priorités définies avec le CNRS. La nouvelle équipe met en place des axes transverses permettant la mutualisation des savoir-faire et des équipements autour des thématiques de conception de matériaux fonctionnels et intelligents, de glycobiotechnologie, et de structure et architecture des parois. Un quatrième axe définira le e-cermav, l’interface numérique de notre unité que nous vous invitons à découvrir sur ce site internet.

Directrice : Dr Anne Imberty
Directeur adjoint : Dr Laurent Heux
Assistante : Isabelle Caldara
Contact : direction@cermav.cnrs.fr


Missions

En tant qu'Unité Propre du CNRS (UPR 5301), le Cermav est un lieu d’interaction permanente avec les autres acteurs de la recherche : enseignement supérieur, autres organismes, secteur économique, partenaires étrangers… et pour cela participe aux missions définies par le CNRS :

  • Développement et production des connaissances dans l’ensemble des champs disciplinaires
  • Valorisation des résultats de la recherche
  • Formation par et pour la recherche
  • Diffusion de l’information scientifique et technique

Collaborations

Situé sur le domaine universitaire de Grenoble, l'expertise de l'Unité est renforcée grâce à l'environnement scientifique exceptionnel formé par l'Université Grenoble Alpes (UGA) et Grenoble INP (Institut polytechnique de Grenoble) sur le "campus est", le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA), l'Institut Laue Langevin (ILL) et le European Synchrotron Radiation Facility (ESRF) sur le "campus ouest".

Au plan local, le Cermav participe à l'environnement scientifique grenoblois par un partage de moyens humains et financiers au sein d'actions fédératrices dans le domaine de l'analyse : résonance magnétique nucléaire, spectrométrie de masse, diffraction de rayons X, microscopie électronique, calcul... L'accès de plus en plus important aux très grands instruments (ILL, ESRF) fait également partie des outils que nous mettons en jeu pour développer nos programmes scientifiques.

Plus largement, le Cermav contribue à la structuration d'actions de recherche, dans le domaine des biopolymères et des glycosciences, au plan national et international, au travers d'un réseau dense de collaborations et entretient des relations avec une quarantaine de laboratoires et instituts étrangers. Ses compétences et son savoir-faire permettent depuis de nombreuses années la formation de chercheurs étrangers et des collaborations qui ont mené à de nombreuses publications en commun, ainsi qu'à l'organisation de manifestations scientifiques.


Organigramme


Historique

En 1957, le Professeur Marcel Chêne, directeur des études à l'École française de papeterie (EFP), propose la création à Grenoble d'un Institut de la cellulose et de la lignine, reprenant l'idée lancée en 1922 par le directeur de l'institut d'électrotechnique et de l'EFP, le Professeur Louis Barbillon, de créer un Institut de la cellulose destiné à compléter les activités de l'école de papeterie, pour lancer des recherches appliquées en collaboration avec les professions papetières. En juin 1960, un rapport, mentionnant l'acquisition sur le futur campus grenoblois d'un terrain destiné à l'implantation de l'institut, est adressé au Professeur Georges Champetier (directeur de l'école de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris, membre de l'Institut, et directeur général du CNRS) qui était alors l'un des seuls universitaires français à avoir mené des travaux sur la cellulose. La construction du bâtiment initial de 2 200 m2 est achevée en 1966. La même année, le CNRS change la dénomination de l'institut en Centre de recherches sur les macromolécules végétales, dont les travaux doivent porter sur “l'étude de la cellulose, de la lignine et autres constituants des végétaux“ et lui attribue son acronyme Cermav.

1966-2006 : 40 ans de recherches
Cermav, 2006, 57 p.

1966-2016 : Faits marquants
Cermav, 2016, 39 p.