Les chitinoligosaccharides de CBO au cœur de nouvelles découvertes chez les plantes

17 janvier 2020 par Super Administrateur [TheChamp-Sharing]
Les chitinoligosaccharides (COs) et leurs dérivés LCOs (lipo-chitinoligosaccharides) jouent des rôles majeurs chez plantes en stimulant leurs défenses naturelles contre les agents pathogènes et en favorisant l’établissement de symbioses avec des micro-organismes du sol qui facilitent l’assimilation des nutriments. Mais comment les plantes discriminent-elles ces molécules aux structures si proches pour déclencher les réponses biologiques adaptées ? Comment les micro-organismes symbiotiques échappent-il au système immunitaire des plantes ? Les COs et LCOs produits par l’équipe CBO sont de formidables outils pour étudier ces questions. Ainsi de récents travaux menés au Royaume-Uni, au Danemark et en Allemagne et publiés dans Nature Communicationmontrent que les COs longs n’induisent pas uniquement des mécanismes de défense chez les plantes mais qu’ils contribuent également à la mycorhization en synergie avec les LCOs. Dans une autre étude publiée dans New Phytologist et menée par des collaborateurs de l’INRA de Toulouse et aux Pays-Bas, il a été montré qu’un récepteurdu champignon mycorhizien R. irregularis impliqué dans la symbiose permet également au champignon d’échapper au système immunitaire de la plante. Ces résultats confirment le potentiel de ces molécules utilisées pour favoriser la croissance et la protection des plantes en agriculture durable.