News

Filtrer par
1 2

Drug carrier systems made from self-assembled glyco-nanoparticles of maltoheptaose-b-polyisoprene enhanced the distribution and activity of curcumin against cancer cells

We have just published the results of our international collaboration with Brazil and in particular Universidade Estadual de Maringá, Universidade Tecnológica Federal do Paraná and Universidade Federal do Piauí, about the manufacture of carrier systems for drugs, from glyco- self-assembled nanoparticles. Our work improves the distribution and activity of curcumin against cancer cells.

Production of perdeuterated fucose from glyco-engineered bacteria

We have just published the results of the collaboration of two teams from Cermav with the Laue-Langevin Institute (ILL), Partnership for Structural Biology (PSB) Grenoble and Keele University, regarding the production of pereuterated fucose from glyco-engineered bacteria .

Les chitinoligosaccharides de CBO au cœur de nouvelles découvertes chez les plantes

Les chitinoligosaccharides (COs) et leurs dérivés LCOs (lipo-chitinoligosaccharides) jouent des rôles majeurs chez plantes en stimulant leurs défenses naturelles contre les agents pathogènes et en favorisant l’établissement de symbioses avec des micro-organismes du sol qui facilitent l’assimilation des nutriments. Mais comment les plantes discriminent-elles ces molécules aux structures si proches pour déclencher les réponses biologiques adaptées ? Comment les micro-organismes symbiotiques échappent-il au système immunitaire des plantes ? Les COs et LCOs produits par l’équipe CBO sont de formidables outils pour étudier ces questions. Ainsi de récents travaux menés au Royaume-Uni, au Danemark et en Allemagne et publiés dans Nature Communicationmontrent que les COs longs n’induisent pas uniquement des mécanismes de défense chez les plantes mais qu’ils contribuent également à la mycorhization en synergie avec les LCOs. Dans une autre étude publiée dans New Phytologist et menée par des collaborateurs de l’INRA de Toulouse et aux Pays-Bas, il a été montré qu’un récepteurdu champignon mycorhizien R. irregularis impliqué dans la symbiose permet également au champignon d’échapper au système immunitaire de la plante. Ces résultats confirment le potentiel de ces molécules utilisées pour favoriser la croissance et la protection des plantes en agriculture durable.

Glycosciences : vers des biocapteurs pour identifier les groupes sanguins

En direct des labos de l'Institut de chimie, le CERMAV à l'honneur : Les surfaces de nos cellules sont recouvertes d’une couche composée de sucres, clé des interactions avec de nombreuses protéines. Lors d’une infection par une bactérie, cette dernière vient ainsi se lier aux sucres sur nos cellules, via un récepteur protéique bactérien. Des chercheurs du Centre de recherches sur les macromolécules végétales (CNRS) et du Centre de biotechnologie industrielle autrichien (ACIB, Graz) ont réussi à modifier la façon dont un tel récepteur interagit avec les groupes sanguins humains.

Scientific Reports

Les bactéries de notre microbiote possèdent un large éventail de gènes impliqués dans la dégradation des polysaccharides de notre alimentation. Il avait déjà été montré que le microbiome intestinal des Japonais contient des gènes impliqués dans la dégradation du porphyran, un polysaccharide extrait des algues rouges Porphyra sp. utilisées pour la préparation des sushi-makis. Ces gènes de dégradation proviendraient d'un transfert de gènes de bactéries marines présentes à la surface des algues. Dans cette étude en collaboration entre le CERMAV et des collègues de Marseille et Trondheim, l'analyse bioinformatique et les expériences biochimiques ont démontré l'existence dans le microbiote humain, de gènes codants pour d'autres enzymes de dégradation des algues. Nous avons démontré que le microbiote des populations asiatiques est capable de dégrader les alginates, des polysaccharides extraits des algues brunes. Nos analyses ont révélé que le transfert de ces gènes des bactéries marines vers le microbiote est un phénomène rare et semble très ancien. Nous avons proposé que l’alimentation joue un rôle de pression de sélection qui a permis la conservation des gènes de dégradation des algues dans les populations asiatiques.
S’abonner à la newsletter du laboRecevez chaque semaine les dernières actualités du laboratoire par email.
1 2